CR/ Point plénière déplacements

Ce compte-rendu  comprend une annexe avec les schémas présentés en séance . Pour info, suite à la réunion le Conseil Général a rajouté des planches sur l’heure de pointe du soir.

Le sujet des déplacements n’est pas nouveau à la Fabrique 
En novembre 2011 nous avions invité élus et techniciens du STIF (Syndicat des Transports d’Ile de France), techniciens de la RATP et du CG 93 à venir travailler à la Fabrique sur 3 ateliers consacrés aux transports (atelier transports en commun, atelier espace publics et mobilité, Atelier insertion du site de Maintenance et de remisage du tramway) Ensuite, le site de Maintenance et de Remisage du tramway a fait l’objet d’une visite à Colombes et de plusieurs ateliers de travail sur les esquisses de projet.

Le cycle de travail sur la Place des Ruffins a fait apparaître une demande d’information importante au sujet des déplacements avec l’arrivée du tramway.

Ce point en plénière du 5 octobre était l’occasion de repartir des études de circulation existantes, d’expliciter les choix effectués en termes d’aménagement et de présenter les futurs itinéraires possibles.
Pour la Fabrique, l’objectif de ce temps était de définir « qu’est ce qu’on y gagne et à quelles conditions ce projet de Tramway est acceptable pour tous » ?

Les échanges, souvent passionnés, ont réuni une soixantaine de personnes sous le préau de l’école Nanteuil.
Les habitants du quartier des Ruffins étaient majoritairement représentés.

Cette entrée a été publiée dans La Fabrique, Les comptes-rendus, Les Hauts de Montreuil. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à CR/ Point plénière déplacements

  1. Patrick Petitjean dit :

    Je suis bien d’accord avec JM Gerbaud sur un point : ce compte rendu ne rend pas compte de l’atmosphère de violence et d’agressivité que certains habitants ont importé dans cette réunion publique : un « non » passionnel et intolérant l’a souvent emporté sur des échanges d’arguments. L’objectif de la réunion était un premier (j’insiste sur le premier) moment d’échanges où la ville avait demandé à des techniciens de présenter les études réalisées sur les conséquences de la suppression de l’autoroute (entre les Ruffins et l’A3), et le « supplément » constitué par la suppression de la circulation automobile sur les 600m de traversée des Murs-à-Pêches. Interrompus en permanence, ils n’ont pas eu la possibilité de terminer l’exposition de leur travail (réalisé à la demande de la ville et du CG93) : suite à quoi JM Gerbaud se permet, dans son compte rendu personnel de leur attribuer des affirmations fausses et de les traiter de confus. Pourtant, le partage d’informations est une base indispensable au débat démocratique. Le commentaire de JM Gerbaud est typique des affirmations péremptoires, non argumentées, entendues : « pur mensonge », « bêtise », « absolument rien ». Le choix de laisser la traversée des MAP le long du tram libre de toute circulation automobile est avant tout un choix de mise en valeur de ce patrimoine, en cohérence avec les orientations générales de réduction de la circulation automobile du Plan de Déplacements Urbains de la région Île de France. Le travail que fait la ville, et qu’elle souhaite mettre en débat, concerne les réaménagements de circulation que cela implique : les points soulevés, concernant l’accessibilité du centre ville à partir des Ruffins notamment, sont évidemment des points à discuter sur la base d’arguments, en croisant les expertises des techniciens et celles des usagers. Enfin, les Arpenteurs, qui ont animé cette soirée et animeront la suite des débats publics, sont dans leur rôle de facilitateur de dialogue, et ont essayé, au long de cette réunion, de la remettre dans des conditions d’échanges entre les participants, où il y a un minimum d’écoute. C’est ce que reflète leur compte rendu. Reste l’invitation de JM Gerbeau à lire son propre compte rendu de cette réunion : cela vaut effectivement la peine pour rpendre la mesure des lunettes déformantes (150 personnes à cette réunion ?) et de l’absence de respect envers les participants qui ne seraient pas d’accord avec ce « non ».

  2. Gerbeau dit :

    Pour ceux que cela intéresseraient lisez notre « propre compte rendu de cette même réunion ici .

    Jean-Marc Gerbeau (Habitant Les Ruffins)

  3. Gerbeau dit :

    Un Chef d’œuvre d’exercice pour noyer le poisson! Ce compte rendu ne traduit en rien ni l’atmosphère, ni les questions soulevées par les habitants
    A vous lire, il n’y a bien entendu que du bénéfice à ce projet face à une population en mal de compréhension. Il n’est de lire que la partie consacrée aux avantages liés au contournement des MAP. Oser écrire que « Chacun semble reconnaître ce que l’on peut gagner avec l’arrivée du tram sur le territoire. Tant en termes des aménagements urbains, qu’en matière de
    desserte avec de meilleures liaisons entre les hauts et le bas de Montreuil ou la mise en double sens de la rue des Ruffins, par exemple.
     » est pur mensonge (bêtise?).
    -D’abord parce que la quasi totalité des habitants présents s’ils ne sont pas opposés au projet du tram, sont totalement opposé au contournement des MAP. Que pour nos quartier le tram n’apporte absolument rien à une meilleure liaison entre les Hauts et Bas de Montreuil (voir le tracé!) et la mise en double sens de la rue des Ruffins encore moins!
    Tout cela montre bien le fossé d’incompréhension mutuel.
    Pour ceux que cela intéresseraient lisez notre « propre compte rendu de cette même réunion ici .

    Jean-Marc Gerbeau (Habitant Les Ruffins)